Mot du curé

Chères pèlerines et chers pèlerins pour la Jérusalem céleste, bienvenu(e)s à la paroisse Saint-Thomas d’Aquin.

Vous êtes dignes d’être servis. Laissez-moi apprécier qui vous êtes:

         « Vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple destiné au salut, pour que vous annonciez les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. »

Cet appel à la lumière est la raison de notre pèlerinage. Et nous avons pour lumière le Christ et sa Parole. (Cf. Jean 8, 12; Psaumes 119, 105)

Beaucoup nous ont précédés dans cette traversée. Ils se sont laissés habiter par la Parole. La tradition biblique nous les présente comme des modèles. Avec Saint Thomas d’Aquin comme témoin, dans la grande nuée de ces témoins célestes (Hébreux 12, 1.22-24), nous pouvons être sûr(e)s que la grâce de Dieu nous enseigne et nous perfectionne.

Cette grâce est une personne (Tite 2, 11-13). Elle s’est fait un corps, l’Église (Colossiens 1, 18). L’Église, dans sa dimension pèlerine, reste « assidue  [fidèle] à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » (Ac 2, 42)

Ainsi donc, ensemble, formons chaque jour cette communauté. Elle est appelée par le Christ, rien que par Lui. Restons fidèles à ses enseignements (bible, tradition et magistère). Vivons assidu(e)s au service les uns des autres.

Que le Seigneur nous porte sur ses ailes d’aigle et qu’Il nous bénisse!

 

Père Jean-Claude Ndanga